Sport & «Droit» …

Médaillé de bon «Droit» …!

DEUX POIDS ET DEUX MESURES … !

L’équité sportive a encore des progrès à faire …

Comment un nageur de «très haut niveau» a pu «ingérer»… ( avec 3 autres de ses compagnons d’entraînement …) un diurétique réservé aux Insuffisants cardiaques … et «parader» («pleurs & émotion en mondovision» …) sur l’inconséquence des suspicions «échafaudées» à son encontre … ?

Sport & «Droit» …

Natation – Dopage

« Si on a un bon avocat, on s’en sort …

Si on a un mauvais avocat, on prend le Maximum … »

… Embarassé par le cas Cesar Cielo, le directeur exécutif de la FINA, le Roumain Cornel Marculescu, entend prendre langue avec l’Agence mondiale antidopage (AMA) afin de tendre vers une application plus homogène des règlements. Le Brésilien, recordman du monde, champion du monde (grand et petit bassins) et champion olympique du 50 m libre, a écopé d’un simple avertissement après avoir été contrôlé positif au furosémide*, là où dans un cas similaire, la Russe Anastasiya Ivanenko a été suspendue deux ans.

«La marge est trop grande»

«Si vous avez un bon avocat et une bonne argumentation, cela influence le panel de juges, précise-t-il. La marge est trop grande. Je trouve que c’est beaucoup trop. Ce n’est pas facile d’expliquer aux athlètes pourquoi un jour c’est noir, un jour c’est blanc. Comment expliquer que l’on passe d’un simple avertissement, qui ne signifie rien, à deux ans pour la même substance ?».

* :  Furosémide  = Diurétique utilisé chez les sportifs pour masquer la prise de produits dopants …

Publié dans : Articles