Activité Physique Adaptée (APA) ou « Sport sur Ordonnance »

La prescription d’activité physique adaptée aux personnes présentant une affection longue durée a pour but de :

 

Permettre aux patients d’adopter un mode de vie physiquement actif sur une base régulière

afin de réduire les risques et les limitations fonctionnelles et sportives

 

Le médecin prescripteur, qualifié en A.P.A., procède à un bilan fonctionnel complet (clinique, fonctionnel, épreuve d’effort, nutritionnel, etc) au moment de sa prescription.

Confié ensuite à un professionnel qualifié en A.P.A., après un entretien spécifique & une évaluation motrice, le patient suit alors un programme de ré-entraînement à l’effort. Avec l’accord du patient, ce professionnel transmet périodiquement un compte rendu sur le déroulement de l’activité physique adaptée au médecin prescripteur et peut formuler des propositions quant à la poursuite de l’activité physique adaptée.

En cas de limitations sévères (altération de la motricité affectant l’activité quotidienne, fatigue invalidante, capacité de marche inférieure à 150 m, altération des fonctions cérébrales ou du langage, dépression sévère, surdité profonde…), seuls les professionnels de santé sont habilités à dispenser l’activité physique adaptée.

L’inclusion du « sport sur ordonnance » dans le parcours de soins et sa prise en charge par l’Assurance-maladie est une des mesures incluses dans la loi de modernisation de notre système de santé. Ce décret est entré en vigueur le 1er mars 2017.

Organigramme de la prise en charge de l’Activité Physique Adaptée à la M.M.S.