Consultation de Médecine et Traumatologie du sport

Notre expérience de suivis d’équipes professionnelles & de sportifs de haut-niveau, mais aussi de jeunes espoirs en centres de formation, nous a permis de modéliser une démarche diagnostique et thérapeutique globale afin d’optimiser notre prise en charge médico-sportive.

Quelque soit votre niveau de pratique et vos objectifs sportifs, vous bénéficierez de ce même type de prise en charge et du même intérêt à résoudre au mieux vos différentes problématiques médico-sportives .

Par souci d’efficacité, le déroulement d’une consultation de médecine-traumatologie du sport nécessite le recours à une démarche clinique particulière, qui s’appuie sur certains éléments d’interrogatoire & d’examen :

 

Le mode de pratique sportive et les antécédents

✪   Niveau de pratique du sport (aucun, loisir, entretien, compétition, haut-niveau, professionnel, etc)
✪   Durée hebdomadaire de chaque activité sportive (ou physique)
✪   Habitudes d’entraînement, niveau de performance, meilleures performances personnelles, titres, etc …
✪   Antécédents personnels : médicaux, chirurgicaux, traumatiques & séquelles éventuelles, traitements suivis …
✪   Antécédents familiaux …

 

Un Interrogatoire Directif qui s’attache à préciser

✪   L’origine du traumatisme (ou de la pathologie médicale), afin de cerner la cause par l’approche du (ou des) mécanisme(s) traumatisant(s) (sens de la rotation ou du blocage lors d’une torsion articulaire, micro-traumatismes répétés, etc) et les suites immédiates (impotence, gonflement, douleurs nocturnes…)
✪   L’évolution de vos symptômes
✪   Le retentissement sur votre pratique sportive ou professionnelle
✪   Les traitements déjà effectués & leurs résultats

De fait, cet interrogatoire est déterminant pour l’orientation diagnostique et s’apparente souvent à une véritable « enquête policière »

 

Un Examen Clinique Programmé, dont la qualité est capitale, qui doit être méthodique et s’appuyer sur une batterie de manoeuvres codifiées telles que le testing de la coiffe des rotateurs ou celui du genou. Cet examen clinique doit affiner ou confirmer l’orientation diagnostique envisagée à la fin de l’interrogatoire.

Bon à savoir : Ne vous étonnez pas si les divers examens complémentaires précédemment effectués (Radios, échos, IRM, etc) ne soient visualisés et pris en compte qu’en fin de consultation … Cette méthode d’investigation clinique permettant de ne pas influencer notre démarche diagnostique …

 

Au terme de cette consultation :

1°) Certaines hypothèses diagnostiques seront alors envisagées, voire le diagnostic posé

2°) Les diverses thérapeutiques adaptées vous seront alors prescrites

3°) Si nécessaire, d’autres examens complémentaires pourront être demandés comme aide à la confirmation diagnostique

4°) Selon le cas, l’optimisation de votre prise en charge nécessitera le recours aux compétences particulières d’un autre praticien (médecin ostéopathe, chirurgien, kinésithérapeute, etc)

5°) Il vous sera éventuellement proposé un échéancier stratégique, si la prise en charge optimale de votre pathologie nécessite un suivi médico-sportif, tant lors de la phase de guérison que durant la phase essentielle de la réathlétisation & de « retour au terrain »

6°) L’arrêt total du sport sera très rarement préconisé, mais, afin d’éviter le désentraînement ou la désadaptation à l’effort, il vous sera conseillé de poursuivre une activité sportive adaptée à votre pathologie

7°) En dernier lieu, des conseils de prévention pourront vous être donnés afin d’envisager de modifier votre gestuelle, votre matériel, certains éléments de votre préparation physique, mais aussi la qualité ou la quantité de votre entraînement